COVID-19 & MEDIATIONS DES CONFLITS

Adrien Pujol – Avocat & Médiateur

Des solutions efficaces et rapides de médiation-conciliation applicables pendant le coronavirus.


LA RESOLUTION DES LITIGES A DISTANCE
UNE SOLUTION DE MEDIATION-CONCILIATION RAPIDE 

La crise sanitaire actuelle est telle que les professionnels du Droit et du Règlement des litiges font face à de nouveaux défis au vu des mesures de confinement liées au coronavirus.  

En effet, de très nombreuses audiences sont annulées – reportées 
De même, les délais de traitement continuent de s’allonger 

Pour ne pas ajouter de complications aux évènements nouveaux, il convient de faire choix simples et efficaces.

  Dès lors, la recherche de solutions rapides et efficaces, et à moindre coût, reste d’actualité grâce à la rapidité d’intervention – par mails ou téléphones – de médiateurs qualifiés et indépendants. 
 La médiation-conciliation est un service rapide – concret et très efficace dans de nombreux cas de litiges.

Grâce à cet outil, vous pourrez ainsi obtenir dans un délai inférieur à 30 jours, un accord amiable ou à défaut une attestation officielle de tentative de recours amiable, qui permettra d’agir rapidement, en Justice le cas échéant.  

NOS SERVICES – NOTRE OBJECTIF : 

1- Résoudre amiablement les différends 

Vous le savez : le recours aux modes amiables de résolution des différends, et spécifiquement la médiation, se développe de plus en plus. 

De plus, le recours à un médiateur est encouragé par les pouvoirs publics. 

Ainsi, la voie amiable a en effet de nombreux atouts :

préservation de la relation affectée par la difficulté ou problème, rapidité de la mesure de médiation et faibles coûts. 

Les pouvoirs publics y voient également un moyen de réduire le nombre de litiges soumis au juge. La médiation permet donc directement de « désengorger les tribunaux ». 

La loi du 23 mars 2019 de réforme pour la justice et son décret d’application du 11 décembre 2019 réformant la procédure civile ont même institué le recours à une conciliation, à une médiation ou à une procédure participative en tant que préalable obligatoire à la saisine du Tribunal judiciaire. 

En effet, la loi du 23 mars 2019 a généralisé le pouvoir d’injonction du juge de rencontrer un médiateur en tout état de la procédure, y compris en référé, lorsqu’il estime qu’une résolution amiable du litige est possible.

Voir notre chronique radio dédiée à ce sujet 

La chronique radio sous ce lien :
https://www.youtube.com/watch?v=4UQrr73mtlY

2- Les étapes clés d’une médiation ?

En clair, la médiation est sans doute le plus utilisé des modes amiables de résolution des différends. 

Son efficacité résulte de l’intervention d’un tiers aidant, spécialiste des relations interpersonnelles, de la communication et du règlement des litiges.

Son rôle n’est donc pas de se focaliser sur les questions juridiques, mais d’accompagner les parties dans la co-élaboration de leur solution amiable, qui est souvent trouvée en dehors du périmètre initial du litige. 

Ainsi, le rôle du médiateur n’est en effet pas de juger l’affaire, ni de fournir ses propres solutions.

Le médiateur fixe un cadre, écoute et accompagne les parties vers une solution.

Pour en savoir plus sur les étapes du processus de médiation : nos formations en entreprises ou à distance sont disponibles après un contact par mail. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prendre RDV

Nous répondrons gratuitement à vos questions sous 48 heures – Laissez votre message ci-dessous.